Une matinée de printemps comme tant d'autre. #Appéritif



 
 
- Aller ma chérie, debout.

Une voix masculine me sortit lentement du profond sommeil où je m'étais mise. Une odeur sucrée avait envahit la pièce et je pus deviner, malgré mon cerveau embrumé par le sommeil, que j'avais droit au petit déjeuner au lit. Un soupir de bonheur s'échappa de ma gorge en remuant dans le grand lit, faisant rire doucement la belle voix.

Soudain, un poids sur le matelas me fit réaliser qu'une personne s'était assise près de moi, déposant une grande main sur ma hanche couverte par le drap. Le soleil chauffait continuellement et agréablement la pièce et l'envie de me rendormir pour profiter encore un peu de la tranquillité de la pièce m'emportait. Mais les légers contacts contre ma peau obligea ma conscience bien trop heureuse à pousser le réveil au bord de mes yeux. 

Mon petit ami aux grandes mains avait décidé de me réveiller en douceur et de la meilleure manière qu'il soit.

Sans pour autant ouvrir les yeux, les caresses aériennes sur mon flan dénudé me firent sourire, dos à lui je profitais de ce qu'il m'offrait. S'ajouta à ces contacts agréables, de légers baisers et un doux chuchotement continuel me demandant de me réveiller. Finalement rassasiée, je finis par me retourner vers cette source de tendresse abondante, j'entendis à travers les restes des brumes du sommeil des paroles incomplètes puis encore un rire familier, un rire moqueur.  

- Il est bientôt dix heures, aller réveilles-toi. Il fait très beau dehors et j'ai préparé le panier. 

Le souvenir d'une promesse de pique-nique me revient, une journée dans le parc sous le soleil. 
Les limbes du sommeil me lâchèrent, je t'entendis mon petit ami poser le plateau et venir me prendre dans ses bras. Automatiquement mes bras s'accrochèrent à lui et mes yeux s'ouvrirent enfin. 

- C'est pas trop tôt, me dit-il en souriant, pas trop fatiguée ? Je t'ai apporté le petit déjeuner.  
- Mmmm... J'ai envie de dormir. Fis-je d'une voix fatiguée,  reviens te coucher aussi...

Il m'embrassa le front avec une douceur que je connais par c½ur, des soupirs de bonheur sortirent de mes lèvres et je sentis doucement ses lèvres se poser sur les miennes. Mes yeux s'ouvrirent et tombèrent sur ceux de mon amoureux me regardant fixement, brun contre brun, l'alliance parfaite. 

- Aller bébé debout. Fit-il avant de s'éloigner, tu pourras te rendormir au parc. 
- Contre toi ? Demandai-je d'une petite voix fatiguée, tout contre toi ?

Ma demande le fit sourire, il s'approcha encore une fois de moi et me glissa à l'oreille " Bien sûr que tu pourras." Enfin certaine, je finis par lentement me relever. Au bout de quelques minutes, un mot doux se glissa hors de mes lèvres,  il me regarda et souriant avant de répondre :


- Moi aussi je t'aime...
______________

Comme d'hab, je fuis mes révisions pour écrire.
Ce texte est assez vieux mais je le trouvais bien quand même.
Non corrigé !
Némo.

Tags : Lecture courte - Os

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.161.77.30) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Hinata1999

    18/07/2018

    akay c: ♥

  • Potaus

    18/07/2018

    Hinata1999 wrote: "C'est chou c: voilà je sais pas quoi dire d'autres x)"

    c'est suffisant <3

  • Hinata1999

    18/07/2018

    C'est chou c: voilà je sais pas quoi dire d'autres x)

Report abuse